Appartement-paris.info » Intérieur moderne » Comment lire un diagnostic de performance énergétique ?

Comment lire un diagnostic de performance énergétique ?

Document dont la validité s’étend sur dix années, le diagnostic de performance énergétique (DPE) indique la dépense énergétique totale d’une habitation. Elle s’adresse au locataire, au futur acheteur ou au propriétaire et informe aussi sur les émanations de GES (gaz à effet de serre). La lecture des résultats affichés avec des graphiques donne l’impression d’être aisée mais ce n’est pas toujours le cas. Nous les avons donc décryptés pour vous à travers cet article.

Renseignements généraux

Cette partie du document regroupe un certain nombre de détails renseignant sur l’habitation, sur son propriétaire et sur la personne ayant effectué le diagnostic. Vous y trouverez :

  • le nom du diagnostiqueur et celui de sa société,
  • l’étendue (superficie) de l’habitation ou du bâtiment,
  • le type d’habitation,
  • l’adresse,
  • le nom du propriétaire.

Outre ces informations, cette partie renseigne également sur les éléments énergétiques de l’habitation.

  • Le volume de gaz à effet de serre émis.
  • La consommation en énergie par an du matériel équipé. Elle s’exprime en kWh pour l’énergie primaire et celle finale.
  • Le genre d’énergie utilisée.
  • Les équipements de l’habitation (ventilation, dispositif de refroidissement, mécanisme de chauffage, etc.).

À cela s’ajoutent des conseils en vue de l’amélioration des performances énergétiques du logis et du bâtiment.

Les factures des trois dernières années permettent de déterminer la consommation énergétique précédemment mentionnée. Suivant la formule du Calcul des Consommations conventionnelles dans les logements (3CL) une estimation peut également être faite. Cette méthode consiste à calculer les pertes thermiques en faisant une modélisation géométrique et thermique du logement.

La méthode d’évaluation du DPE est choisie en fonction de la réglementation qui s’appuie sur le type d’habitation.

Étiquette énergie

L’efficacité énergétique du logement est l’information renseignée ici. Elle se base sur la consommation en énergie enregistrée. L’année de construction du bien et sa situation géographique sont des facteurs comptant pour le classement.

Allant de A à G, sept différents degrés composent l’étiquette énergie. A chacun de ces niveaux, une couleur est associée et va du vert au rouge. C’est en kWhEp/m2.an que s’exprime la consommation.

  • Au-delà de 450 = G
  • de 331 à 450 = F
  • de 231 à 330 = E
  • de 151 à 230 = D
  • de 91 à 150 = C
  • de 51 à 90 = B
  • en dessous de 50 = A

Les habitations plus énergivores sont en rouge et appartiennent à la catégorie G. par contre, ceux consommant moins d’énergie sont en vert et appartiennent à la catégorie A.

Dès que le bâtiment/logement est dans la catégorie D ou plus, votre DPE est suivie de conseils appropriés à chaque situation.

Étiquette Climat

Elle s’exprime en kégCO2/m2 (kilogrammes équivalents gaz carbonique par m2 et par an) et traduit le degré d’exhalation de GES. Ici aussi, sept différents degrés sont à prendre en compte et des couleurs leur sont également associées (de A à G, du mauve au violet).

  • Au-delà de 80 = G
  • de 56 à 80 = F
  • de 36 à 55 = E
  • de 21 à 35 = D
  • de 11 à 20 = C
  • de 6 à 10 = B
  • en dessous de 5 = A

Plus on s’approche du A, moins le violet est foncé, et mois l’habitation est polluante. Le DPE vous permet en somme d’être mieux informés et de prendre les dispositions adéquates.